Comment bien régler sa chaudière pour réduire la consommation

Dans cette page nous allons traiter les réglages basiques a effectuer sur les anciennes chaudières au fioul, permettant d’économiser quelques litres de carburant sans baisser la température du logement.

Il existe plusieurs types de chaudières, depuis plusieurs années voir même depuis plusieurs décennies que les chaudières sont devenus de plus en plus sophistiqués jusqu’à avoir des vrais ordinateurs au service du chauffage.

Nous allons passer en revue ici dans cette page, les possibilités et ce qu’il faudrait faire pour économiser du combustible ce qui est bon pour le portefeuille et surtout pour la planète.

Avant toute autre chose, je me doit de rappeler que l’énergie la moins chère c’est celle que l’on ne consomme pas.

Puis je ne pourrais pas oublier de vous dire que le chauffage est exponentiel, chaque degré vous coute plus cher que le précédent. Ainsi il coute plus chère de chauffer l’eau entre 50°C et 60°C que entre 30°C et 40°C

Les chaudières anciennes (classiques)

Nous devons partir du principe que ces chaudières sont munies d’un corps de chauffe haute température, elles son conçues pour fonctionner a une température supérieure au point de rosé, donc le corps de chauffe doit être maintenu a une température minimale de 55 °C (au point de retour) pour préserver sa qualité pendant une longue duré.

Ainsi ces chaudières ne supportent pas un écart important entre la température de départ et celle du retour, sous peine de fissurer le corps de chauffe, mais en plus de créer de la condensation a l’intérieur de corps de chauffe.

Chaudière au sol au fioul
Exemple de chaudière Haute température

Les réglages

D’une manière générale le secret des économies consiste a ne produire l’énergie au plus prés de la consommation, si le local a besoin de 20 KW/h le secret consiste a produire ces 20 Kw/h et pas un de plus qui lui serait perdu.

Pour ce faire, sur les chaudières anciennes, il faudrait se munir d’un thermomètre que l’on pose sur le retour, afin de pouvoir garantir le retour toujours au dessus de ce seuil de 55°C puis ajuster le réglage de la chaudière afin de produire la température la plus basse possible.

Ensuite, il faudrait augmenter la température de production en conséquence des températures extérieures, ce réglage étant automatique sur les chaudière avec sonde extérieure, s’appelle la courbe de chauffe.

Plus il fait froid a l’extérieur, plus on augmente la température de départ, l’écart entre le température de départ et celle du retour s’obtiens en agissant sur la vanne trois ou quatre voies.

Nous sommes bien d’accord, il n’y a pas de réglage miracle, sur ces anciennes chaudières, toutefois on peut visiter sa chaufferie tous les jours pour surveiller la production et s’assurer que les températures correspondent aux besoins des locaux.

Les chaudières basse température

Il existe encore des chaudières basse température, qui sont démunies de régulations, pour ces qui sont équipés de ce type d’appareils, il faut savoir que le réglage reste le même que le précédent, seulement on n’est plus obligé de garder cette température minimale sur le tuyau de retour.

Libre a l’utilisateur de produire une eau a 40°C si cela suffit, nulle besoin de respecter le seuil de température de retour, cependant l’écart maximal entre température de départ et retour doit être respecté.

Chaudières sans sonde extérieure.

Chaudières tous types sans thermostat d’ambiance, et sans sonde extérieure.

Nous agissons directement sur le commutateur de chauffage et on règle la puissance de la chaudière sur des chifres ou sur des températures données.

Dans ce type de cas le secret consiste a faire fonctionner la chaudière avec une température la plus basse possible, on l’augmente au fur et a mesure que le température extérieure baisse.

Chaudières avec sonde extérieure

Quelle que soit la marque de votre chaudière, si elle est munie d’une sonde extérieur, c’est que la chaudière possède aussi une régulation, dans ce type de cas la chaudière adapte elle même la température de départ selon la météo.

Il existe toutefois deux possibilités de faire des économies dans ce type de cas.

La courbe équivaut aux valeurs de référence de production a une température extérieure donné. Par exemple:

  • S’il fait 20°C de hors, la chaudière ne s’allume pas
  • S’il fait 10°C de hors la température de départ sera de 40°C
  • S’il fait -5°C de hors la température de départ sera de 60°C.

Ceci est la courbe de chauffe et elle peut être ajusté en cours de vie de votre installation, suite a des travaux d’isolation, de colmatage, ou de remplacement de fenêtres, bref… Pour des multiples raisons on peut avoir besoin d’ajuster la courbe de chauffe.

Il faudra tout de même faire attention a ne pas trop la baisser sous peine de provoquer le fonctionnement continu et insuffisant de la chaudière.

Poser un thermostat, consiste a adapter les températures selon des tranches horaires et a couper la chaudière lorsque la température programmé est atteinte.

Chaudières modernes et les sondes

Les chaudières modernes sont généralement bourrés d’électronique qui calculent au plus prés les besoins et ajustent la production en fonction des besoins.

Toutefois pour les chaudières démunies de sonde intérieure il est toujours possible d’ajuster la courbe de chauffe afin de l’adapter au plus precis au local que l’on desire chauffer.

Sonde intérieure

La sonde intérieure n’est pas un banal thermostat d’ambiance, elle ne coupe pas la chaudière contrairement au thermostat d’ambiance, elle mesure la température et informe la chaudière de la température mesuré.

Ensuite la chaudière décide de ce qu’elle fait, augmente ou baisse la température ou s’arrête si la température est atteinte est si la température extérieur n’est pas en train de baisser depuis la dernière mesure, ce type de mesure s’appelle l’anticipation.

Si la chaudière le supporte, poser une sonde de température a la place du thermostat d’ambiance pour avoir le top de ce qui ce fait en matière de régulation de chauffage.

Il existe certains thermostats d’ambiance ou sonde d’ambiance qui sont capables de gérer aussi des robinets thermostatiques connectés.

A ce stade il n’y a plus rien a faire compte tenu que nous sommes déjà au top de la technologie, n’hésitez pas de poster vos commentaires pour en discuter.

L’anticipation

Attention: Certains modèles de thermostats connectés, (netatmo, nest, etc…) sont capables aussi d’anticiper, ils mesurent les temps de chauffe nécessaire pour augmenter une température donné dans un local.

Exemple: Dans mon local la température augmente d’environ 4°C par heure de fonctionnement de la chaudière, le thermostat va démarrer la chaudière avant l’heure de début de température confort en prenant soin de calculer ce laps de temps nécessaire pour l’augmentation de la température.

Ce type d’anticipation n’a rien a voir avec les températures externes, il s’agit de programmation. Sur le thermostats sans cette option on programme simplement le démarrage de la chaudière 30 mn ou 1 heure a l’avance.

Le bricoleur

De Le bricoleur

J'ai pas toujours raison mais j'ai rarement tort. Je ne parle pas aux cons! Çà les instruit... On n'est pas en cours de Français ici! Montrez-moi les erreurs mais sans m'agresser.

6 réflexions sur “Comment bien régler sa chaudière pour réduire la consommation”

  1. J’ai une chaudière ELM leblanc Magalis. Sur quelle position regler le cumutateur de chauffage pour faire des economies de gaz ? Sachant que j’ai pas de sonde externe ni de thermostat.
    Merci

    • Bonjour.

      Pour faire des économies de gaz, suivez l’exemple de notre article, faites partir l’eau de la chaudière la plus froide possible, 50°C puis augmentez au fur et a mesure que la température extérieure baisse.

      Ceci est déjà un début, mais vous pouvez poser aussi un thermostat d’ambiance, qui vous garantira votre confort et vous fera des économies supplémentaires.

  2. Bonjour,

    Je me pose la question suivante:

    J’ai une chaudière fioul ancienne (année 1993, vaillant) à T° constante qui oscille entre 50 et 70 degrés. Quel est le risque/impact si je coupe la chaudière en journée que je laisse la température tomber à 20deg pour la redémarer en soirée ? Elle retombe alors dans un fonctionnement normal qui oscille entre 50 et 70degrés.

    Merci

    • Bonjour.

      Il n’y a aucune contre indication, ce qui endommage les chaudières classiques (haute température « ou corps de chauffe en fonte ») c’est le grand écart entre température de départ et température de retour.

      Mais a mi saison, pourquoi ne pas baisser le température de départ au lieu de couper la chaudière en journée.

    • Tout dépends de la position de la vanne, gauche ou droite ne veux rien dire, sans être devants la vanne.

      Pour économiser, vous faites l’eau partir la plus froide possible, puis vous augmentez la température en agissant sur la vanne, en fonction des températures extérieures.

      Si vous actionnez la vanne a la main et touchez le tuyau 50cm après la vanne, vous allez sentir le changement de température sur le tuyau de départ.
      Ensuite vous jouez vers la gauche ou droite selon les besoins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.