J’ai arrêté de fumer sans aide médicale ni psychologique

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

J’ai choisi d’écrire cette page, pour faire part de mes expériences concernant le tabac, oui cela fait exactement 1 an jour pour jour que j’ai arrête de fumer. Pour le moment je dois dire que la vie est beaucoup plus belle et pure sans tabac.

Voici donc mon histoire concernant ma vie avec le tabac…

Croyez-le oui ou non, je ne vends rien… donc je n’aurais aucun intérêt a mentir a mes lecteurs, j’ai arrêté de fumer sans aucune aide, ni médicale ni psychologique. J’ai arrêté de mon plein gré, parce que je ne me sentais pas bien avec le tabac, il faut savoir que je me cramais un paquet de malboro par jour et parfois un paquet et demi les jours de repos.

Comment j’ai commencé a fumer

J’ai commencé a fumer lorsque je suis venu en France a l’age de 16 ans, quand j’ai commencé a avoir des amis, et lorsque j’ai commencé a sortir le soir.

J’ai commencé a fumer parce que j’étais petit, parce que malgré que j’étais autonome dans la vie j’avais le physique d’un vrais gamin, pour moi le fait d’avoir une clope a la main me donnais l’impression d’être homme, d’être adulte, parce que la majorité des adolescents sont pressés d’être adultes, afin de pouvoir réaliser certaines choses que leur sont interdites pendent qu’il sont mineurs. Foutaise c’est de la connerie, j’aimerais aujourd’hui avoir 16 ans a nouveau…

Ceci est le début de 16 ans de tabagisme au rythme de 1 paquet par jour (parfois 1/2surtout le weekend), je ne culpabilise pas mes proches, ni même mes amis, je me culpabilise moi même parce que toute mon entourage m’as prévenu de ne pas commencer a fumer. Je crois que mon envie de me sentir adulte et d’épater les filles était plus forte que tous ces conseils qui me soulaient a l’époque.

Ma vie avec le tabac

Dans ma vie professionnelle j’interviens souvent chez les particuliers « travaux de bâtiment » je suis donc au contact de différentes personnes, il m’arrive  de manger avec les clients a leur table, bref…. je m’intègre au quotidien des particuliers pendant mes horaires de travail et pendant la duré du chantier, ce qui pose déjà un certain nombre de contraintes dans le cas ou la personne ou j’interviens ne fume pas, dans ce genre de cas, je sortais pour fumer, comme le font les fumeurs dans certains immeubles de bureaux, ils viennent fumer devant la porte.

  • Lorsque je me changeais après mon travail pour rentrer chez moi, mes habits sentaient le tabac, « du moins c’est l’impression que j’avais ».
  • Dans le métro je me faisais tout petit, quand il y avait beaucoup de monde je restais debout contre un strapontin et je faisait semblent de dormir, parce que je n’était pas alaise, j’avais l’impression d’être une usine a tabac.
  • En arrivant a la maison je prenait une douche et je prenais des habits propres et repassés, mais après avoir fumé une cigarette, mes habits sentaient le tabac a nouveau.
  • Au fil du temps la cigarette est devenu une obsession, petit a petit j’ai réussi a mettre sur le compte de la cigarette tous mes désagréments de la vie, dents jaunes, toux, odeurs de tabac, peintures jaunissantes a la maison, etc…

Ma vie sans tabacstop_tabac

Vers le début d’octobre de l’année dernière (2006) je suis tombé malade, j’ai eu une grippe terrible avec des fièvres vraiment élevés et j’ai du rester au lit pendant quelques jours et j’ai du rester une dizaine de jours a la maison, car je ne supportais pas la toux, pendant toute cette période que j’étais mal je n’ai pas fumé, c’est donc le 10 octobre que j’ai fumé ma dernière cigarette en tant que fumeur, je me suis dit que: si j’ai réussi a rester une dizaine de jours sans fumer parce j’étais malade, pourquoi ne pas continuer.

C’est ainsi que les jours on défilé et bien sur que la cigarette me manquait, je suis même devenu agressif avec cette manque, mais cela c’est calmé avec le temps, et je me disais que je jour précédent était toujours plus difficile que les jours a venir.

C’est ainsi que j’ai arrêté de fumer cela fait exactement un an que je n’ai plus fumé, il est vrais que les premiers temps sont difficiles, mais maintenant je n’y pense même plus.

Mise a jour du 13/07/2013

Il m’est arrivé de fumer 5 cigarettes depuis que j’ai arrêté, lors de fêtes de famille et lorsqu’il y a des fumeurs, c’est la preuve que l’envie reviens de temps en temps pendant une courte duré puis au bout de quelques minutes on n’y pense même plus.

Avec le recul je me rends compte que lorsque je fumais, je sentais vraiment le tabac, parce que quand un fumeur rentre dans ma voiture il sent énormément le tabac, donc c’est la preuve que mes impression n’étaient pas que psychologiques, l’odeur était vraiment la.

Suivez mon guide et arrêtez de fumer vous aussi, cela ne vous fera aucun mal….

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

One Reply to “J’ai arrêté de fumer sans aide médicale ni psychologique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.